mardi 7 octobre 2008

Des lecteurs espagnols pour "Soledad"



Je viens de recevoir un lien d'un blog espagnol, qui est considéré comme l'un des plus connus et des plus sérieux sur la bande dessinée en Espagne. C'est mon cousin de Valence qui me l'envoie (c'est pratique d'avoir une grande famille).
Pour ceux qui comprennent l'espagnol: il s'agit de "La Carcel de Papel" (cela veut dire "La prison de papier"). Vous pouvez y aller, c'est très bien écrit. Même les commentaires sont pertinents. Si vous avez fait, ou faites, de l'espagnol, cela vous fera réviser un peu.
Pour les autres: disons que son auteur semble bien connaître mon travail. Je passe sur les compliments qu'il me fait. Je suis surtout touché par son idée de proposer une pétition pour inciter les éditeurs espagnols à ressortir ma série "Soledad" en Espagne. 
Dans les commentaires, d'autres lecteurs approuvent. 
Parmi tous mes albums, ceux de "Soledad" étant les plus proches de mes racines, imaginez le plaisir que cela me fait de savoir qu'ils continuent à intéresser aussi les gens de là-bas.

4 commentaires:

Philippe a dit…

J'ai découvert "Soledad" dans la revue "A suivre". Depuis, je crois avoir lu tous les albums. Y en aura-t-il d'autres ?

Tito a dit…

Bonjour Philippe,
Encore un lecteur fidèle de longue date!... Merci. Cela me fait vraiment plaisir. C'est vrai que les premières histoires de "soledad" ont été publiées dans "A suivre", en noir et blanc. Depuis d'autres épisodes sont parus dans "Circus", puis en album direct. Pour l'instant, il n'y a pas de nouvelle histoire en prévision. Mais peut-être pour plus tard... Qui sais?

Tiffany a dit…

je n'ai pas eu l'occasion de de Lire Soledad, mais est-ce de mon age? (12ans)

Tito a dit…

Tiffany,
Les histoires de la série "Soledad" sont un peu plus difficiles à suivre que celles de "Tendre banlieue".
Certains épisodes (comme les tomes 4 et 5) ont pour thème la guerre civile d'Espagne. Ils se déroulent vers 1936... Si l'Histoire vous intéresse, ils pourraient vous plaire. Sinon, attendez un peu pour les lire.
Celui qui est le plus proche de l'univers de "Tendre banlieue" est le tome 3: "El forastero". Il raconte l'histoire d'un adolescent qui vient passer quelques jours au village de Soledad. "El forastero" veut dire l'étranger. C'est lui l'étranger du village.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...