dimanche 23 février 2014

Extrait version trait noir et blanc - 1

Je travaille sur un nouveau scénario. Pour l'instant, je n'ai pas beaucoup de visuels inédits à vous montrer.
En attendant, voici un extrait de l'album "Les yeux de Leïla", dixième tome de la série "Tendre banlieue", réimprimé et de nouveau disponible aux éditions Casterman.
Il s'agit de la version noir et blanc, d'une case, avant sa mise ne couleur pour l'album.


"Les yeux de Leïla", planche 36, case 11. Encrage à l'encre de chine, au pinceau et à la plume. © Casterman et Tito.


5 commentaires:

guillaume a dit…

Bonjour Tito je suis un fan inconditionnel de votre série tendre banlieue que j'ai découvert dans okapie a la bibliothèque de mon village et depuis je ne rate pas un épisode. Je suis de la région de saint Etienne et pour le moment je n 'ai pas eu la chance de vous rencontrer . j'ai un ami d ailleurs qui a organisé un petit festival de bande dessinée qui se déroule sur une ville pas loin de saint Etienne . C 'est a " Rive de gier " le festival BD art . c'est pourquoi j'aimerai bien que vous soyez présent pour que enfin je vous rencontre. le festival a lieu le 1 er week end de Décembre . Voila en vous souhaitant une bonne continuation de vos projets de bande dessinée

Guillaume

Tito a dit…

Bonjour Guillaume,
Merci pour votre enthousiasme. En effet, il y a longtemps que je n'ai pas participé à des séances de dédicaces et de rencontres du coté de Saint Etienne.
Si l'occasion se présente, et que nous nous rencontrons, j'en serais ravi.

Germán S. a dit…

Bonjour Tito,
He descubierto hace poco la serie Soledad, la he "devorado" y adquirido completa para conservarla. Por mi trayectoria vital, me siento muy identificado con ella, pues pasé mi infancia en los 60 en un pequeño pueblo de la provincia de Cuenca, mi primer destino como maestro fue en los 80 en un pueblo cercano a Talavera, y viví cuatro años en Antony, al sur de París (actualmente en Ginebra).
Desde la primera página no he dejado de hacerme una pregunta: ¿por qué no se ha traducido al español ni publicado en España? Aparte de su gran calidad y su interés como BD, es también historia de España...
Un saludo cordial,
Germán S.

Tito a dit…

Gracias German,
Me complace que “Soledad” le haya gustado tanto.
Hubo bien una traducción, en español, de una parte de la serie, pero solamente del primer álbum y en la prensa, en la revista “Comix Internacional”.
Quién sabe, puede ser que un día otro editor español descubrirá los cinco títulos restantes…
Atentamente,

Tito a dit…

Traduction de l'échange avec Germán, pour nos amis francophones:

« Bonjour Tito,
J'ai découvert la série « Soledad » il n’y a pas longtemps, j'ai l’ai "dévorée" et l'acquise pour la conserver. De par ma trajectoire, je me suis beaucoup identifié à elle, puisque j'ai passé mon enfance, dans les années 60, dans un petit village de la province du Cuenca. Ma première destination comme un professeur a été, vers les années 80, dans un village proche de Talavera, et j'ai vécu quatre ans à Antony, au sud de Paris (je vis actuellement à Genève).
Depuis la première page je n'ai pas cessé de me poser cette question : pourquoi ne l'a-t-on pas traduite en Espagnol, ni publiée en Espagne ? En plus de sa grande qualité et son intérêt comme BD, c'est aussi une histoire de l'Espagne...
Salutations cordiales,
Germán S. »

« Merci Germán,
Je suis heureux que « Soledad » vous ait autant touché.
Il y a bien eu une traduction en espagnol d’une partie de la série, mais seulement le premier album et dans la presse, dans la revue « Comix International ».
Qui sait, peut être qu’un jour un autre éditeur espagnol découvrira les cinq autres titres...
Bien à vous,
Tito»

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...