lundi 23 mai 2011

Hommage à Paul Gillon

Paul Gillon, grand maître de la bande dessinée réaliste, nous a quittés samedi 21 mai 2011. Il fait partie de ceux qui m'ont donné envie de faire ce métier.


Très jeune, dans les années 1970, je l'avais découvert à travers la série "Jérémie" qui paraissait dans le journal "Pif gadget". Ce fût un choc. 
Plus tard, j'ai continué à admirer son graphisme élégant à travers ses autres séries comme "Les naufragés du temps", qu'il avait créé avec Jean-Claude Forest...
C'était un homme discret d'un immense talent. Sa disparition est une grande perte pour la bande dessinée.
Si vous souhaitez en savoir plus sur son oeuvre, je vous invite à lire le récent article que le journaliste  Didier Pasamonik lui a consacré sur le site actuabd.

3 commentaires:

João Amaral a dit…

Il était aussi un de ces auteurs que j'admirais beaucoup. Je ne l'ai pas connu en personne, mais son travail, les Bd's que j'ai lis sont immenses. La BD est devenu plus pauvre, car Gillon était un vrai maître...

Tito a dit…

Bonjour João,
Je partage votre avis. Et pour avoir eu la chance de rencontrer Monsieur Paul Gillon, je peux ajouter, qu'en plus d'un grand maître, c'était aussi un homme adorable.

Luis Diferr a dit…

Cela ne m'étonne pas, Tito. Depuis longtemps, dès la découverte de "Tendre Chimère", j'admirais l'immense talent de Gillon. Hélas! moi, je n'ai jamais eu la chance de le rencontrer.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...